FANDOM


OriginesModifier

Les flux magiques de Terra ont contribué à l’élévation d'immenses parcelles de terre, autrefois déracinées du sol par les perturbations sismiques, bien avant que le premier être vivant ne soit créé par Yehadiel. Ces parcelles ont peu à peu formé un continent aérien, recouvrant une bonne partie de la surface de l'Océan Noir : il se compose de trois grandes îles aériennes principales, elles-mêmes subdivisées en une kyrielle de petites îles sur leurs pourtours et autres débris aériens, peu à peu arrachés aux morceaux centraux par l'attraction magiques. Les cascades se jettent dans le vide aux frontières, et le continent morcelé abrite de nombreuses crevasses où la chute se révèle souvent sans fin jusqu'à la surface de l'océan, des kilomètres plus bas...

Ciel est à une trop grande altitude pour être visible du sol. Néanmoins, lorsque le temps est au ciel d'un bleu pur sans l'once d'un nuage, il arrive que certaines îles se laissent deviner, dérivant lentement dans les courants aériens. Il est extrêmement rare d'en voir s'échouer dans l'Océan Noir, et encore cela ne concerne-t-il que les îles les plus microscopiques, arrachées au continent principales : l'emprisonnement de Nayris dans les Limbes a provoqué de très importantes perturbations magiques, entraînant parfois une chute de pierres célestes car la magie se serait faite friable à ces endroits clés.

HistoireModifier

Les premiers habitants de cet Éden céleste furent les Anges. Lorsque l'homme s'échinait plus bas à conquérir des terres sauvages, les Anges s'accaparèrent leur milieu naturel comme la suite logique de leur évolution, sans esbroufe ni faits marquants. Ils construisirent ce qui devint à jamais la capitale de Ciel, Sylfiria, et donnèrent son nom à la parcelle nord ouest du continent. Ils nommèrent ainsi Kirikaze celle du nord est, la plus hostile des trois, et Misora la parcelle plus habitable du sud. Peu à peu leur société tranquille et pacifique s'étendit jusqu'à cette dernière et devint prospère. Ils nouèrent contact avec les habitants terrestres, et construisirent des ponts célestes reliant les trois principales îles de Ciel afin de faciliter le transit des étrangers, pour la plupart dénués d'ailes. Très vite, l'aérosphère fut inventée.
La société angélique dirigeait alors Ciel grâce à un système d'oligarchie, c'est-à-dire que les plus puissantes et influentes familles d'Anges siégeaient et prenaient leurs décisions ensemble. (En savoir plus ?)

Puis l'Hiver Éternel prit fin. Et Aile Ténébreuse mit un pied dans ce monde, ayant pour première cible le si paisible continent de Ciel. Les Anges et leurs alliés n'eurent que peu de temps pour ré-organiser leur société, et les premiers Anges Hashmalim firent leur apparition à cette occasion. C'est aussi à cette époque que furent décidées et construites les quatre Voies.

Le Démon fraîchement arrivé décida d’anéantir cette civilisation dans les plaines de Misora, en l'an 103. Sous-estimant ses adversaires il y perdra sa première bataille un 25 de Raël. Cependant galvanisé par leur victoire les habitants du Ciel ne comprirent pas l’étendue de la menace qui planait au-dessus d’eux, et le 8 de Telniss une nouvelle bataille eut lieu sur les vestiges de la première. Cette fois-ci Aile Ténébreuse renforcé par ses nouveaux fidèles vainquit et ce fut le début de nombreuses années de chaos. Il y eut quelques mois plus tard une nouvelle bataille, à Sylfiria cette fois, elle fut nommée « la Bataille des Larmes » en hommage à tous les pleurs qui avaient été versés suite à la victoire d’Aile Ténébreuse. La guerre était perdue, mais aveuglé par leur liberté le peuple grondait, c’est alors qu’AT organisa le massacre de l’Aube Rouge pour mater cette sourde révolte. Au petit matin plus de 10 mille habitants, principalement des femmes et des enfants furent tués sans pitié, provoquant crainte et désespoir, ce qui permit au démon d’asseoir son pouvoir.

Depuis cette sanglante défaite, la grande majorité des Anges a fui à travers Ciel et Terre. Ceux qui sont malgré tout restés se forcent à une neutralité douloureuse pour respecter leur nature bénéfique et la présence d'Aile Ténébreuse... L'autre moitié fait perdurer les voies d'affectation susnommées dans le plus grand secret.

Aujourd'hui, le Ciel est actuellement sous la totale domination d’Aile Ténébreuse. Son influence est particulièrement étendue à Sylfiria et Misora. Néanmoins, plus l’on s’éloigne de la capitale en direction de Kirikaze, moins la présence du Démon se fait ressentir. Bien que venant d’une autre dimension, Aile Ténébreuse a vite compris le pouvoir que donne l’argent et taxe énormément les habitants, les généraux sont par ailleurs intransigeants sur ceux qui ne donneraient pas ce qu'ils devraient (surtout à Sylfiria), interprétant le refus de payer comme un acte de rébellion. Les ponts célestes autrefois construits par les Anges ont été les premiers à souffrir de ces taxes : tout étranger doit désormais donner une certaine somme d'argent s'il veut espérer pouvoir traverser. Le Ciel est le premier territoire à avoir été conquis, l’oppression y est donc forte, et la résistance l'est tout autant. Le port d'arme est aussi illégal, prenez bien soin de les dissimuler...
Celestia nouvellement découverte achève de faire des cieux le territoire de l’Archidémon.

Société actuelle de CielModifier

- Religion : La religion la plus répandue est celle de Yehadiel, mais depuis l'invasion d'AT, les prêtres de Zelphos convertissent, de leur plein gré ou non, de plus en plus de gens au culte.

- Naissance & Education : Pour les habitants de Ciel, quelle que soit la région, l'enfant est un don de Yehadiel. Il est sacré et choyé par toute la famille. Les familles pauvres ne pouvant pas lui payer un précepteur, il arrive souvent qu'un doyen du village ayant certaines connaissances prenne en charge les enfants du village pour leur apprendre ce qu'il sait. Dans les villes, la population plus aisée peut se permettre d'engager des précepteurs qui sont parmi les meilleurs de Terra. Plus tard, les enfants devenus jeunes adultes peuvent, pour les plus humbles, reprendre le travail de leur père. Les bourgeois et les nobles de leur côté, peuvent apprendre un domaine précis (la médecine, l'art...) auprès d'un précepteur Ange à Sylfria qui est, très souvent, dans le domaine de l'enseignement. C'est une éducation, certes coûteuse, mais qui forme les meilleurs artistes ou médecins.
Certaines matières sont récurrentes dans l'enseignement dispensé par les Anges, car elles représentent leurs spécialités : la Médecine, l'Art (poésie, peinture, théâtre...), la Démagogie et la Magie (magie de soutien, magie runique... etc, cet enseignement excluant la magie offensive et la magie noire) sont ainsi les matières phare de Ciel.

- La Médecine : Ciel est l'endroit le plus pointu en ce qui concerne les médecins. Beaucoup d'anges aiment apprendre la médecine et leur magie de soutien est sans égal. Au bout de plusieurs décennies voir siècles, beaucoup choisissent de prendre des élèves pour transmettre leur savoir et le répandre à travers Terra.

- Les Sciences : Malgré quelques scientifiques qui gèrent surtout les déplacements de Ciel à Terra via les aérosphères, le domaine est encore balbutiant au même titre que le reste de la planète -exception faite d'Alandïr.

- Le mariage : Dans la société céleste, les enfants ne peuvent se marier que lorsque ils ne vivent plus chez leurs parents et qu'ils ont un travail respectable. Il est à noter que les nobles n'acceptent le mariage qu'avec un autre noble. Si l'enfant se marie avec un représentant du peuple il sera renié et déshérité. Il faut l'accord des deux parents de chacun des mariés. Si un seul refuse, il faut attendre jusqu'à ce qu'il y consente. S'il y a mariage sans l'accord de tous, le couple devra rompre le contact avec les deux familles et, bien souvent, déménager. En retour de quoi le mariage à Ciel est une occasion de réjouissances uniques, donnant lieu à de vastes et oniriques fêtes grâce au support de la magie omniprésente.

- La mort : La coutume veut qu'un mort soit incinéré puis que ses cendres soient dispersées dans le ciel, rendues à l'élément primaire qui maintient tout le continent si merveilleusement en vol. Les habitants considèrent souvent que l'air est l'origine même de leur essence, presque divinisé au même titre que Yehadiel. Ils pensent ainsi que se rendre au ciel est une façon d'approcher leur Dieu révéré. Il est de toute façon interdit d'enterrer les morts : la largeur de la terre qui les porte est trop fragile pour être abîmée, et le continent souffrant déjà de ses multiples crevasses, le gouvernement de Sylfiria joue d'une très ferme réglementation pour tout ce qui pourrait y porter atteinte.

- Commerce & Gastronomie : Ciel importe quotidiennement nourriture, métaux et pierres précieuses. Il ne faut pas oublier que ces deux dernières ressources sont très rares et recherchées sur un continent limité maintenu fragilement en l'air par une parcelle de terre parfois friable. Et puisqu'il est interdit d'y creuser -sauf pour la culture, et encore est-elle extrêmement réglementée-, les habitants de Ciel sont friands de ces fameuses pierres précieuses dont ils ne connaissent rien ! En retour de quoi le continent exporte régulièrement les nuages conçus à Misora (très utiles dans les arts de la magie), tissus et vêtements (les tisserins de Ciel sont très célèbres), ainsi que les Aérosphères.
Les habitants de Ciel cultivent des fruits et des légumes mais ont très peu d'élevages. La viande est importée de Terra et elle coûte assez cher, c'est un plat réservé aux gens aisés. Le poisson n'est pas du tout apprécié de par son lien avec la mer, que les habitants de Ciel n'estiment pas.

Les AérosphèresModifier

Tout comme l’aquasphère, l’aérosphère est disponible gratuitement un peu partout, et se présente sous la forme d’un collier ou d'une bague. L'artefact nécessite une apposition des deux mains et quelques secondes de chargement : l'utilisateur devra pendant ce temps-là visualiser clairement sa demande de transport, sans pour autant devoir la transmettre oralement.
Il permet aux habitants ne sachant pas voler de se rendre instantanément à Sylfiria, sur une place ayant été construite dans ce but. Et vice versa, il leur permettra par la suite de retourner sur la surface de Terra : ainsi, seuls deux points relais existent sur la planète, l'un à Sen'tsura et l'autre à Sylfiria. Il suffit de choisir mentalement sa destination entre l'une ou l'autre, peu importe où l'on se trouve. La téléportation est immédiate suite aux quelques secondes de chargement.
Il aide également à ne pas être trop déstabilisé par l’altitude. En effet là haut, l’air est plus rare, et certaines personnes non habituées et non équipées s’évanouissent parfois.

GéographieModifier

Ciel se situant à très haute altitude, l'air y est extrêmement raréfié et il est difficile pour un néophyte de s'y habituer ou même de rester conscient les premières fois. Il est fortement conseillé aux étrangers de garder sur eux leur aérosphère, artefact magique qui protège en partie des effets indésirables de cette altitude. Cette dernière détermine également une grande part du climat : il y fait extrêmement froid une bonne moitié de l'année (fin automne, hiver et printemps), même parfois davantage qu'en Glaces. Le continent est balayé par une surabondance de vents puissants qui influent sur la végétation. C'est particulièrement remarquable à Kirikaze, région tout à fait hostile du fait de ces conditions météorologiques extrêmes qui ont façonné le pays de pics de glace et autres crevasses insondables. Toutefois, la nature magique de Ciel lui a permis de s'entourer d'une forme de micro-climat considérablement adoucis à Sylfiria et Misora, presque chaud en été.
Le sol est souvent recouvert d'une couche de nuages cotonneux et solides, magiques. A Misora, les habitants en font même l'exploitation ! Toujours est-il que ces nuages trompent généralement l’œil des étrangers, persuadés de marcher sur de l'intangible alors même qu'un vrai sol volant se trouve sous leurs pieds. Cela fait beaucoup rire les originaires du pays et consiste en une sorte de blague locale.


SylfiriaModifier

Sylfiria est la principale ville du Ciel. Cette cité constituée principalement de vastes habitations aux coupoles oniriques a été l’une des premières à être assujettie par Aile ténébreuse. C'est aussi la région la plus vivable de Ciel. Population estimée à 90 000 habitants.

- Le Palais Étoilé : Le palais est le lieu qui reste visible où que vous soyez sur Sylfiria. D'une beauté inégalée, ces coupoles reflètent les étoiles lorsqu'il fait nuit et ses ponts aériens diffractent la lumière du soleil en une kyrielle de lueurs. L'une de ses plus hautes tourelles est consacrée à la difficile science de l'astronomie. C'est dans ce monument que se tenaient les conseils de l'oligarchie autrefois en place. Aujourd'hui, ce n'est plus qu'une vaste demeure soumise aux hauts-gradés démoniaques...

- Le Théâtre : Un lieu prisé de la noblesse et de la bourgeoisie du Ciel. C'est dans cette bâtisse à l'architecture admirable que se jouent les plus grandes pièces de théâtre et les opéras les plus célèbres. Assister à l'une des représentations qui s'y tiennent risque de vider votre coffre-fort... Et pensez à réserver plusieurs mois à l'avance.

- Le Temple aux Milles Plumes : De grand intérêt archéologique et historique. Ce monument semble avoir toujours été là. Souvenir impérissable de roches blanches admirablement taillées et ouvragées, ce temple était autrefois dédié au culte d'une divinité aujourd'hui oubliée. Une fois par an -par un phénomène inexpliqué- des plumes immaculées tombent des voûtes de cette œuvre architecturale, recouvrant les dalles mouchetées de gris d'un épais tapis duveteux.


MisoraModifier

Misora est une grande plaine, un peu particulière. En effet son sol a la texture du coton mais en plus de nombreux arbres y poussent. Il y a là-bas (ou plutôt, là-haut) une véritable forêt, la seule du ciel. Cet endroit regorge donc d’animaux de toutes sortes plus ou moins dangereux, et de petits villages. Malheureusement Aile Ténébreuse contrôle cet endroit. Population estimée à 70 000 habitants.

Il existe sur ce territoire plusieurs villages relativement importants, mais aucune ville. En effet, la forêt bien que praticable, a mauvaise réputation de part son hostilité, empêchant les villages de s’épanouir au stade de villes.
La seule route viable reliant les deux parties habitées de la région (extrêmes ouest et est), se nomme la Route Avemain. Elle est désormais connue sous son nom simplifié, la Route des Voyageurs. Elle traverse la forêt des Brûmes à son extrême nord, et s'égare ensuite entre les montagnes en évitant soigneusement de passer sous la cime dangereuse des arbres de l'oubli...

- La Forêt des Brumes : Comme son nom l'indique, c'est une forêt constamment recouverte de brume du fait qu'elle se situe à haute altitude. Il est donc très facile de se perdre et encore, si ce n'était que ça... Il paraît que ceux qui sont entrés dans ce lieu après avoir marché un long moment ont entendu une très belle mélodie. Mais personne n'a jamais trouvé d'où elle provenait... Certains ont même perdu la mémoire depuis le moment où ils ont mis les pieds dans la forêt...

- Le lac des Sylphides : Situé à un endroit indéterminé de Misora, ce lac est très fréquenté des Sylphides. Les gardiennes de l'air, d'un naturel pacifique se réunissent souvent là-bas. Mais, pour pouvoir les rencontrer, il vous faudrait déjà affronter les créatures qui peuplent les alentours. Ces dernières n'aiment pas vraiment les étrangers et si certaines se contenteront de vous suivre d'un œil méfiant, d'autres n'hésiteront pas à vous sauter à la gorge.

- La Mansarde Perdue : C’est une cabane inhabitée qui se situe à Misora. Oui, mais alors pourquoi lorsque qu’un voyageur s’y arrête, il lui arrive soudain d’avoir peu de chance ? Il ne retrouve plus sa bourse, ou encore des objets s’amusent à se déplacer quand bon leur semble. Ne cherchez pas plus loin. C’est l’œuvre des lutins. Ces êtres minuscules ont un drôle de sens de l’humour et ils feront tout pour vous ennuyer. Alors, si vous décidez de passer la nuit dans cette cabane, prenez votre mal en patience !

- Alesia : Un petit village de Misora réputé pour sa culture de nuages. Oui, de nuages. Pas exactement les mêmes que ceux que l’on peut voir dans le ciel mais qui restent des nuages. Ce qui permet cette production sont les propriétés du sol de Misora. Les alchimistes, les magiciens, les sorcières même viennent parfois de loin pour s’en procurer. Étrangement, c’est un ingrédient utilisé dans certaines compositions.


KirikazeModifier

Kirikaze est une vaste plaine aux longs pics glacés habités par des harpies. Une fois par an, ces longues aiguilles se cristallisent à tel point qu’elles deviennent du diamant. Le sol pareil à de la glace est extrêmement fragile, il peut se fissurer et se craqueler à tout moment. Et comme il n’y a rien en dessous… La chute est douloureuse. Population estimée à 3 000 habitants.

- L'Aile Éphémère : Après avoir marché durant un long moment, que pouvons-nous voir ? « Oh, une taverne ! Enfin, un peu de repos. » Cher voyageurs, ce lieu est tenu par des Harpies. Ces charmantes demoiselles mi-femme, mi-oiseau sont de très bonnes hôtesses. Veillez toutefois à ne pas vous attirer leurs foudres, car leurs griffes sont empoisonnées... Mais qu'entends-je ? Des cris ? De toute évidence, les Harpies n'étaient pas de bonne humeur aujourd'hui. Ils n'ont pas eu de chance...

- Kalden : Un ensemble de pics qui s'étend sur une zone de plusieurs kilomètres. Ces pics, plus ou moins grands, plus ou moins tranchants, allant dans différentes directions, forment un labyrinthe naturel. Enfin... Un labyrinthe. Il faudrait déjà pouvoir s'y faufiler et en admettant que ce soit possible, quelle direction prendre ? Sans risquer de se perdre et en se blessant le moins possible. Car, il est impossible de ressortir d'ici sans avoir au moins quelques griffures. Alors quel intérêt de d'y rendre ? Il paraîtrait qu'un artefact magique très puissant y serait enfermé...

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .